IN PRIMO PIANO

Dopo quasi 10 anni di volontariato al servizio dei più bisognosi, il 20 Marzo 2018 Krio Hirundo Onlus si é sciolta. 

Ringraziamo dal più profondo del nostro cuore tutti i volontari, associazioni amiche, fondazioni, donatori e sostenitori per essere stati al nostro fianco.

Il Presidente Nadia Zampieri e tutti i soci

 

MARIE ET GERARD : BILAN DE DEUX MOIS DE BENEVOLAT.

MARIE ET GERARD : BILAN DE DEUX MOIS DE BENEVOLAT.

Photo: plaisir de faire du théâtre ( The Red Dragon, grade 5)

NAM TOK LEARNING CENTER, JANVIER, FEVRIER 2014.

CONSTAT.

Les élèves apprennent des mots anglais sans les utiliser. Rarement impliqués dans un jeu de questions / réponses, ils développent beaucoup leur mémoire mais peu leurs facultés de communication. Ils n’associent pas assez les idées avec la réalité. (Exemple : l’idée de courir, de manger, de sauter…) Le corps est un outil insuffisamment exploité.

NOTRE TRAVAIL.

Ne pouvant échanger en birman, nous avons uniquement parlé anglais, du matin au soir, en commençant par le simple : « Good morning, how are you ? ». Nous avons insisté sur la musique de la langue, le rythme de la phrase  et les intonations signifiantes (affirmation, question).

Lecture de livres illustrés : chaque matin, un atelier accueille surtout les petits pour donner le goût du livre. Avec « Brown Bear what do you see ? », « A very hungry Caterpillar » et « Can you do it ? », les enfants associent les animaux, les couleurs et des gestes.

Chanson, expression corporelle : nous avons enseigné 15 chansons et comptines : « Sun, sun, today is sunny », « London’s burning », « Fly, fly, Butterfly », « It’s the way I wash my face », « Walking, walking », « Singing the days of the week », « Rain, rain go away », « Look, look, there is a bird in the tree », « Jerry Hall is so small », « Bah, bah, Black Sheep », « Hello, hello how are you ? », « When we make pancakes at home », « Ho Mr. Sun », « Head, shoulders, knees and toes », « We are the young musicians ». Nous avons travaillé une danse en ligne et une ronde.

Echanges culturels avec la France : Des élèves ont rédigé des mails pour se présenter à un adolescent français qui leur a répondu. Nous avons également échangé des recettes de cuisine, d’une part les crêpes, de l’autre le poulet et le poisson à la Birmane.

Nous avons comparé l’architecture de nos maisons (Photos, dessins, vocabulaire.)

Découverte du monde : Nous nous sommes promenés sur la mappemonde et sur le globe terrestre. Grâce aux photos de notre ordinateur, nous avons parcouru les continents et les océans. Nous avons même vu couler le Titanic en pratiquant comparatifs et superlatifs et en questionnant avec why, what, where, when, who, when.

Deux groupes ont réalisé des collages dramatiques illustrant la catastrophe. Nous avons offert une copie du DVD du film « Titanic » aux professeurs concernés.

Nous avons comparé les divers moyens de transport et  étudié la conquête spatiale.

Saynètes : A partir de photos prises à Mae Sot, les élèves ont joué à la marchande. Utilisant de la monnaie factice, des fruits et légumes de bois peint, ils ont créé des dialogues avec « I sell, I buy, How much ? cheap, expensive… »

D’après le livre « Room on the broom », nous avons costumé et mis en scène une sorcière et ses compagnons d’aventure .Révisant au passage comparatifs et superlatifs, (Eh Eh Phi is nicer than the witch.), nous avons impliqué toute la classe : les acteurs et le Chœur Antique.

Nous avons fait jouer « Going to the Moon » à deux personnages et « The red Dragon » à plusieurs, en travaillant les intonations et la gestuelle.

Etude d’un poème : Avec les plus grands, analyse du poème « The Sun that shines all day so bright. ». Rimes, rythme, musique de la langue.

Dessins didactiques : Langage universel, le dessin au tableau permet de faire de l’anglais sans passer par le birman. Nous avons dessiné dans tous les cours pour bien faire comprendre vocabulaire et grammaire. Nous avons aussi manipulé de vrais objets tels des bouteilles, balais, vêtements, etc. Un panneau dessiné sur carton reste à l’école pour l’étude des prépositions de lieu.

Atelier d’Arts Plastiques : A propos d’un cours ou d’une chanson, nous avons fait faire des dessins et collages individuels ou par groupes, illustrant « London’s burning », « Sun, sun, sun », « Fly, fly, butterfly », « The Titanic is sinking », « The red Dragon » et « The Witch on her broom ».Certaines ont eu un cours sur les proportions du visage et les proportions du corps humain.

Principes pédagogiques généraux : nous avons été attentifs à la diction et la graphie des élèves afin de corriger leurs erreurs le plus tôt possible. Par un questionnement individuel, nous avons impliqué les plus timides ou les plus faibles. Nous les avons encouragés et valorisés. Nous avons complété les livres scolaires birmans avec de multiples recherches documentaires sur Internet (Photos, comptines, musiques.)

Un seul rapport pour deux bénévoles ? Après des études artistiques identiques, une vie professionnelle et conjugale commune, nous avons une unité d’approche pédagogique basée non sur le genre mais sur un même humanisme. Il est probable que nous ne mélangeons pas le Cœur et la Raison dans les mêmes proportions. Marie serait plus dans le sensible et l’affectif, Gérard plus l’analyse critique et le rationnel. En faisant partager notre expérience, nous tentons l’un et l’autre de faire progresser des enfants moins favorisés où qu’ils se trouvent.

Les conditions de vie matérielle sont relativement modestes à Chedi Kho. Sans superflu ni gaspillage, on y satisfait les besoins fondamentaux : manger, boire, dormir, se laver. Au contact des Birmans on fait vite la part des choses, on relativise. On entre alors dans l’intimité quotidienne des gens, privilège inaccessible aux touristes.

Notre séjour à Nam Tok aura été agréable et enrichissant. Nous avons donné et reçu. Un pédagogue n’est jamais certain de l’efficacité de ses interventions, le doute fait partie du métier. Cependant nous sommes sûrs d’avoir partagé avec nos élèves plaisir de travailler et joie de vivre. Nous espérons avoir apporté à nos jeunes collègues birmans quelques outils pédagogiques pour un apprentissage plus ludique et efficace. Nous remercions Nadia pour la confiance qu’elle nous a accordée, Aung Win et son équipe pour leur accueil et Mee Mee pour sa constante gentillesse et sa générosité.

En forme de conclusion.

 « Il n’y a qu’une espèce valide de voyage qui est la marche vers les Hommes. » (Paul Nizan).

Marie Thérèse et Gérard SCHILLINGER. Février 2014.

Ringraziamo i nostri sostenitori